Vous êtes ici

Le Château de Saché

LES LIEUX DU ROMAN

 

 

Puis je vis dans un fond les masses romantiques du château de Saché mélancolique séjour plein d’harmonies, trop graves pour les gens superficiels, chères aux poètes dont l’âme est endolorie.

Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée

---

 

Le château de Saché est présent dès le début du récit : c'est un des premiers éléments architecturaux que voit le narrateur en arrivant à Saché :

 

Puis je vis dans un fond les masses romantiques du château de Saché mélancolique séjour plein d’harmonies, trop graves pour les gens superficiels, chères aux poètes dont l’âme est endolorie. Aussi, plus tard, en aimai-je le silence, les grands arbres chenus, et ce je ne sais quoi mystérieux épandu dans son vallon solitaire !

 

Le château de Saché est aussi un des lieux majeurs du Lys dans la vallée. Après Clochegourde et Frapesle, c'est le troisième château que fréquente le protagoniste Félix de Vandenesse, à la fin du roman : 

 

Je demeurai quelques jours dans une chambre dont les fenêtres donnent sur ce vallon tranquille et solitaire dont je vous ai parlé. C’est un vaste pli de terrain bordé par des chênes deux fois centenaires, et où par les grandes pluies coule un torrent. Cet aspect convenait à la méditation sévère et solennelle à laquelle je voulais me livrer.

 

Cette petite chambre du château de Saché évoque celle que les Margonne réservaient à Balzac lorsqu’il venait séjourner chez eux. Il l’évoque de façon similaire dans une lettre :

 

[…] ma chambre, que les curieux viennent déjà ici voir par curiosité, donne sur des bois deux ou trois fois centenaires, et j'embrasse la vue de l'Indre et le petit château que j'ai appelé Clochegourde. Le silence est merveilleux […]. Je quitte toujours à regret ce vallon solitaire. (lettre à Mme Hanska, Saché, 25 août 1837)

 

Le Château de Saché est évoqué dans un autre texte, resté inédit (Une Scène de village), qui servit de brouillon pour un passage du Médecin de campagne :

 

Saché, vieux reste de château, qui se recommande chaque année à ma mémoire par des souvenirs d’enfance et d’amitié.

 

Nathanaël Gobenceaux (musée Balzac, Saché)

 

Localisation

A voir aussi

  • Imprimer