Vous êtes ici

Calder au musée Balzac

Dans le cadre de l’événement ACT(E)S, parcours d’art contemporain en Touraine, le musée Balzac rend hommage à l'artiste américain Alexander Calder qui résida à Saché à partir de 1953. Le stabile-mobile CRINKLY prend place dans le parc du Château de Saché jusqu'à l'automne prochain ! 

 

CRINKLY (cocotte en papier)

Alexander CALDER

1969

Stabile-mobile en acier, inox, aluminium
Propriété du Centre National des Arts Plastiques
 
Ce stabile-mobile est représentatif de la création d’Alexander Calder en Touraine. En 1953, l’artiste américain installe son atelier à Saché. Il fait construire l’atelier du Carroi en 1962, éclairé par une grande verrière. L’oeuvre de Calder est marquée par la recherche du mouvement, qui s’exprime en particulier avec les mobiles. Ce sont des structures légères en fer, suspendues et articulées, composées de plusieurs balanciers portant des petites feuilles colorées, s’animant avec le vent.Pionnier des sculptures cinétiques, Calder allie mobiles et stabiles avec les stabiles mobiles, couronnées d’un balancier. Les stabiles sont des sculptures monumentales en acier, destinées aux cœurs de grandes villes, pour entrer en résonance avec l’architecture contemporaine. Calder réalise d’abord des maquettes à échelle réduite, qui sont ensuite testées en soufflerie pour éprouver leur stabilité au vent. Ces stabiles sont découpés et assemblés par des ouvriers chaudronniers. L’entreprise Biémont, près de Tours, construit la majeure partie de ces stabiles, peints en noir mat, avec une peinture élaborée à la demande de Calder.
 
 
 
 
 
 

Alexander CALDER

Sculpteur et peintre américain, Alexander Calder (1898-1976) arrive à Paris en 1926. Il y crée des jouets articulés, en fil de fer. Jean Cocteau le surnommera plus tard « le roi du fil de fer ». Calder se lie avec des artistes d’avant-garde : Joan Miró, Fernand Léger, Man Ray, Le Corbusier et surtout Pietr Mondrian, peintre pionnier de l’abstraction. Il admire ses tableaux et déclare en 1930 « je voudrais faire des Mondrian qui bougent ». Dès 1931, il est membre du groupe « Abstraction-Création », qui réunit Mondrian, Jean Arp et Robert Delaunay.
 

ACT(E)S

Vivez l’expérience unique d’un parcours de création contemporaine en Touraine !

Découvrez en famille, entre ami(s) ou seul, les 30 lieux du parcours et plongez dans l’univers de chaque artiste.

Retrouvez toute la programmation ici

 

 
 

 

Rédaction d'un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Imprimer