You are here

Villaines-les-Rochers

LES LIEUX DU ROMAN

 

 

Nous étions allés à Villaines, où se fabriquent les paniers du pays, nous en commander de fort jolis […].

Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée

 

---

 

La commune de Villaines-les-Rochers, spécialisée dans la vannerie, est brièvement citée lors d’une scène de vendanges justement pour évoquer la beauté des paniers utilisés par les protagonistes :

 

Nous étions allés à Villaines, où se fabriquent les paniers du pays, nous en commander de fort jolis ; il était question de vendanger à nous quatre quelques chaînées réservées à nos ciseaux ; mais il était convenu qu'on ne mangerait pas trop de raisin. Manger dans les vignes le gros co de Touraine paraissait chose si délicieuse, que l'on dédaignait les plus beaux raisins sur la table.

 

 

VILLAINES-LES-ROCHERS DANS LA RÉALITÉ

 

Ce village est spécialisé dans la vannerie depuis plusieurs siècles. La culture de l’osier trouve un cadre propice dans l’environnement humide de la vallée troglodytique où se nichent les habitations des vanniers. Déjà à l’époque de Balzac l’osiériculture tient une place particulièrement importante au point qu’en 1849, l'Abbé Chicoine, curé du village, contribue à la création de la Société des Vanniers afin d’améliorer le sort d’une petite centaine de familles liées à cette activité. [1]

 

Cette commune n’apparait pas dans la correspondance de Balzac. Cependant l’auteur la cite dans ses Contes drolatiques.

 

Nathanaël Gobenceaux (musée Balzac, Saché)


 

Localisation

A voir aussi

  • Print