You are here

L'Indre

LES LIEUX DU ROMAN

 

 

L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie, je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes […].

Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée

 

---

 

L’Indre joue un rôle important dans Le Lys dans la vallée. Si la rivière sépare les deux protagonistes, elle est aussi ce qui les relie, ce qui symbolise l’amour de Félix de Vandenesse pour Madame de Mortsauf.

 

L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie, je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour, par les bois de chênes qui s'avancent entre les vignobles sur des coteaux que la rivière arrondit toujours différemment, et par ces horizons estompés qui fuient en se contrariant.

 

L’Indre est un lieu de passage, de méditation, qui peut refléter les humeurs des personnages principaux. C’est aussi un lieu qui exalte les sens, et notamment, au-delà de la vue, l’ouïe.

 

Belle fut cette nuit passée sous ses fenêtres, au milieu du murmure des eaux passant à travers les vannes des moulins, et entrecoupé par la voix des heures sonnées au clocher de Saché !

 

Balzac fait apparaître ce lieu comme avant tout poétique, poésie qui influence le caractère des personnages.

 

Les doux paysages, la tiède atmosphère, le beau ciel, l’enivrante poésie de cette vallée qui, pendant quinze ans, avait calmé les lancinantes fantaisies de ce malade, étaient impuissants aujourd’hui.

 

LA VALLÉE DE L'INDRE DANS LES AUTRES ŒUVRES DE BALZAC

 

La vallée autour de Saché est, selon Balzac, « une des plus belle vallées de l’Indre » (Voyage de Paris à Java). C’est un des endroits pour lesquels il a le plus de tendresse. Cette vallée apparaît dans d’autres textes de Balzac notamment l’inachevé Les Deux amis :

 

Avez-vous jamais parcouru la douce et ravissante vallée de l'Indre ? Avez-vous suivi les contours gracieux et coquets que dessine mollement cette profonde et verte rivière depuis Montbazon jusqu’à Ussé ?

 

Nathanaël Gobenceaux (musée Balzac, Saché)

 

Localisation

  • Print